Quentin Groetzinger, guide de pêche, vous parle des mouches "De l'étau à la rivière"

Voici quelques mots de Quentin, à propos des mouches qu'il utilise principalement et qu'il conseille à ses clients dans nos deux départements de pêche que sont la Savoie et la Haute Savoie, mais aussi dans les hautes alpes où il exerce principalement son activité de guide.

guide.JPG

Les mots De Quentin :

 

Passionné de pêche depuis mon tout jeune âge, je parcours les rivières alpines de Savoie comme  l’Isère, l’Arc, le Chéran et autres torrents de montagne à la recherche de la truite sauvage à la  mouche. En effet la pêche à la mouche est vite devenue ma technique favorite.   En 2016 j’obtiens mon BPJEPS option pêche de loisir, et lance mon activité de guide de pêche  en 2017.

 

 Je m’installe dans le département des Hautes-Alpes, celui-ci est un joyau pour la pêche de la  truite. On y dénombre de nombreuses rivières, torrents, et lacs d’altitude aux eaux cristallines et  tumultueuses abritant une bonne population de truites fario. La Durance est la plus importante,  une rivière capricieuse, puissante, qui sera réserver de belles surprises aux pêcheurs chevronnés.  Elle compte aussi de nombreux affluents, la Clarée pour ne pas la nommer, richesse halieutique  des Hautes-Alpes, la Guisanne, le Guil et bien d’autres.  

L’activité de guide de pêche est pour moi un moyen de partage, de transmettre mes  connaissances, de sensibiliser le public à cet art de vivre qu’est la pêche à la mouche. 

 La pêche à la mouche est pour moi un art, de part l’élégance de sa gestuelle mais aussi à  travers le montage des mouches artificielles. Pour pêcher à la mouche il est nécessaire d’avoir  dans ses boites de nombreuses imitations d’insectes.  

 C’est pourquoi depuis 2019 je fais appel à un artisan monteur, Jérôme Vallez, qui a créé sa  propre boutique sous le nom « De L’Etau À la Rivière » . C’est en Haute-Savoie que Jérôme  confectionne ses mouches de pêche. Son travail repose sur des années d’expérience au bord de  l’eau, son observation des insectes et sa conception qu’il se fait de la pêche à la mouche.  C’est en général en fin d’automne que je prépare une sélection des différents modèles que je  souhaite lui commander afin de garnir mes boites pour la saison à venir. 

Tous les montages de Jérôme ont été testés et approuvés par ses soins et moi-même. Durant la  saison de guidage, et lors de mes sorties j’ai pu observer un engouement certain des truites et  autres salmonidés pour les mouches « De l’Etau À la Rivière ». De belles créations qui m’ont  donné entière satisfaction lors de les sorties de pêche. Je vous recommande vivement cet artisan  monteur !

Voici certains modèles de nymphes et sèches que j’utilise durant mes sorties et les guidages.

 

Les nymphes (perdigones) :

 -Perdi 1 olive  

Une nymphe redoutable en pointe comme en potence, son tag orange en fait une nymphe très  efficace en début de saison avec de forts débits et lorsque les eaux sont un peu mâchés. Je  l’utilise aussi pour prospecter les bordures ou en période d’étiage lorsque les niveaux d’eau sont  bas afin de provoquer l’agressivité des truites.  

 -Perdi 4 la tigresse  

Une nymphe que j’utilise souvent en pointe soit en train de deux mouches soit seule pour pêcher  des bordures, des radiers, et des postes profonds pour essayer de débusquer les belles truites.  Une nymphe qui m’a donné d’excellents résultats tout au long de la saison. À avoir  impérativement dans sa boite de mouches en plusieurs tailles.  

  

Les sèches  :

 -Parasedge 

Une mouche indispensable pour pêcher les torrents, pêcher en petites et moyennes rivières pour  prospecter les bordures, les accélérations et les veines peu profondes et en sèche-nymphe. Une  mouche très visuel (pour la truite et le pêcheur) adaptée pour pêcher les eaux tumultueuses,  d’une flottaison exceptionnelle, elle s’avère très efficace durant l’été en présence de criquets,  sauterelles et lors des éclosions de sedges, et ce jusqu’à la fin de la saison. 

Quentin Groeztinger

Moniteur guide de pêche Mouche et leurres

https://www.quentingroetzingerguidepeche.com

Merci Quentin pour ces quelques mots ainsi que pour notre collaboration!